Accéder au contenu Accéder au menu Accéder à la recherche

Communiqués de presse

Sodexo : rebond de la profitabilité et niveau élevé de liquidités générées par les opérations au 1er semestre de l’exercice 2020-2021

01 avril 2021

Lors de la réunion du Conseil d’Administration du 31 mars 2021, présidée par Sophie Bellon, le Conseil a arrêté les comptes consolidés du 1er semestre de l’exercice 2020-2021, clos le 28 février 2021.

  • Amélioration de la croissance interne du chiffre d’affaires de trimestre en trimestre, à - 21,7 % pour le 1er semestre
  • Marge d'exploitation de 3,1 %, largement supérieure aux hypothèses 
  • Niveau exceptionnel de liquidités générées par les opérations pour un 1er semestre
  • Hypothèses :
    • croissance interne du chiffre d’affaires pour le 2nd semestre entre + 10 à + 15 % 
    • marge d’exploitation pour le 2nd semestre d’environ 3,1 % à taux constant
    • cash conversion1 pour l’exercice supérieure à 100 %

Performances financières du 1er semestre 2020-2021

Performances financières du 1er semestre 2020-2021

Denis Machuel, Directeur Général de Sodexo a déclaré :

« Nos initiatives pour renégocier les contrats avec nos clients, maîtriser strictement nos coûts et mettre en œuvre le programme de restructuration GET portent leurs fruits et se traduisent par une marge d'exploitation à 3,1 %, supérieure aux attentes. 

Au 2nd semestre, le taux de croissance interne sera très positif. Cependant, compte tenu des nouvelles vagues de la pandémie, nous n’attendons pas d'augmentation significative du volume de chiffre d’affaires d’un semestre à l’autre. Nous redoublons d’efforts pour renforcer notre efficacité opérationnelle de manière à compenser la saisonnalité traditionnelle de notre marge d'exploitation entre le 1er et le 2nd semestre.

Nous sommes convaincus que la demande latente nous permettra d’assurer une forte reprise dans tous les segments et activités, une fois la pandémie derrière nous. Je suis très fier de la façon dont se mobilise l’organisation pour tirer parti de ces opportunités et je remercie chaleureusement nos équipes pour leur formidable engagement sur le terrain, auprès de nos clients. 

Faits marquants sur la période

  • Le chiffre d'affaires du Groupe s’élève à 8 595 millions d'euros au 1er semestre 2020-2021, soit une baisse de - 26,5 %, toujours impacté par la pandémie de Covid-19. L’impact des effets de change représente - 4,8 %, notamment en raison de la faiblesse du dollar et du réal brésilien. La contribution des acquisitions nettes des cessions est négligeable. 
    Par conséquent, le chiffre d'affaires du Groupe enregistre une décroissance interne de - 21,7 %, contre - 27,5 % au 2nd semestre 2019-2020. 
  • Le chiffre d'affaires des Services sur Site est en décroissance interne de - 22,2 %, avec une progression trimestrielle régulière, passant de - 23,3 % au 1er trimestre, ou - 22,1 % hors impact de la Coupe du Monde de Rugby, à - 21,0 % au 2e trimestre de l’exercice 2020-2021. 
    Les éléments clés du semestre sont les suivants :
    • Pour le segment Entreprises & Administrations, la décroissance interne est de - 26,5 %, toujours très impacté par la pandémie de Covid-19, par le nombre élevé de personnes en télétravail dans les Services aux Entreprises, ainsi que par le nombre de sites fermés dans le segment Sports & Loisirs, en particulier en Amérique du Nord. 
      Les segments Énergie & Ressources et Services aux Gouvernements restent solides, en hausse de + 4,3 % au 1er semestre. 
      L’Europe démontre une certaine résilience par rapport à l’Amérique du Nord. La région Asie-Pacifique, Amérique latine, Moyen-Orient et Afrique renoue avec la croissance.
    • Pour le segment Santé & Seniors, la décroissance interne s’établie à - 2,1 %. Les activités hospitalières continuent de souffrir de la faiblesse des activités retail du fait de la pandémie. Cependant, le segment bénéficie de la contribution du contrat des centres de dépistage rapide au Royaume-Uni. 
    • Pour le segment Éducation, la décroissance interne est de - 31,9 %. Malgré leurs réouvertures en Europe et en Asie en septembre, les écoles sont restées majoritairement fermées en Amérique du Nord. L’activité dans les Universités, déjà impactée par l’enseignement à distance, pâtit également d'un nombre inférieur de jours, notamment au 2e trimestre, du fait de la prolongation des vacances d’hiver.
    • Les indicateurs clés de performance du 1er semestre sont également impactés par la pandémie :
      • Le taux de fidélisation clients diminue de - 30 points de base à 97,5 %, compte tenu de la réinternalisation du contrat « Transforming Rehabilitation » par le gouvernement britannique. Sans la perte de ce contrat, la fidélisation aurait augmenté de + 20 points de base.
      • Le développement commercial enregistre une diminution de - 10 points de base, atteignant 2,8 %, mais avec une discipline de signature renforcée significativement, particulièrement concernant les marges.
      • Les ventes sur sites existants s’établissent à - 22,7 %, reflet de la baisse importante des volumes en Services de Restauration alors que les Services de Facilities Management restent solides. 
  • Les Services Avantages & Récompenses sont plus résilients avec une décroissance interne du chiffre d’affaires de - 8,1 %. Au 2e trimestre, la tendance s'est légèrement dégradée par rapport au 1er trimestre, en raison de la deuxième vague de confinements dès novembre dans la plupart des pays européens décalant les volumes de remboursement.
  • La marge d'exploitation s’établit à 3,1 %, supérieure aux prévisions et à la marge négative de - 1,9 % publiée au 2nd semestre 2019-2020. Cette amélioration significative de la performance est le résultat des nombreuses renégociations de contrats depuis mars 2020, du prolongement des programmes de soutien à l’emploi dans certains pays, des premiers résultats du programme de restructuration GET et d'une maitrise très stricte des coûts.
  • Les autres charges opérationnelles nettes s’élèvent à 128 millions d'euros, en hausse significative par rapport à l’exercice précédent, reflet de la mise en œuvre du programme de restructuration GET de 350 millions d'euros initié au 2nd semestre de l’exercice précédent. 
    Les coûts de restructuration représentent 107 millions d'euros, après 158 millions d'euros au 2nd semestre 2019-2020. Les 85 millions d'euros restants devraient être passés en charge au 2nd semestre de l’exercice.
  • Le résultat net publié est positif, à 33 millions d'euros, et le BPA s’élève à 0,23 euro, tous deux en baisse de - 91,3 % par rapport au 1er semestre de l’exercice précédent. Le résultat net ajusté s’élève à 128 millions d'euros, contre 424 millions d'euros pour le 1er semestre 2019-2020 avant crise. 
  • Les liquidités générées par les opérations atteignent 237 millions d'euros et sont nettement meilleures que prévu. Cette performance résulte d’une variation positive du besoin en fonds de roulement de 41 millions d'euros, portée par une gestion active des créances clients, par les services Avantages & Récompenses du fait des faibles remboursements, et par la poursuite des aides gouvernementales en matière de délais de paiement. En complément, les investissements opérationnels nets sont exceptionnellement faibles à 86 millions d'euros, en raison notamment du report des investissements clients. 
  • Par conséquent, la dette nette diminue par rapport à l’exercice précédent et depuis le début de l'exercice, pour s’établir à 1,7 milliard d'euros, avec un taux d'endettement de 57 %, contre 50 % avant crise en février 2020, et 67 % en août 2020. Le ratio d'endettement net  à la fin de la période est fortement impacté par la réduction de l'EBITDA ajusté glissant sur 12 mois, pour atteindre 3,8x contre 1,3x à la fin du 1er semestre 2019-2020 et 2,1x à la fin de l'exercice 2019-2020. 
  • Au cours du trimestre, Sodexo a par ailleurs renforcé ses engagements en matière de réduction de son empreinte environnementale :  
    • Sodexo rejoint l'initiative RE100 du Climate Group, s'engageant à passer à une électricité 100 % renouvelable d'ici 2025. Cet engagement concerne les sites exploités directement par Sodexo dans le cadre de ses activités des périmètres 1 et 2, et selon les directives du protocole GHG.
    • Depuis le 1er mars 2021, Sodexo met progressivement fin à cinq articles en plastique à usage unique sur l’ensemble de ses sites de restauration en Europe. Désormais, son catalogue d'approvisionnement proposera des articles en papier, carton, bois ou fibre. Cette action va au-delà de la future législation européenne en supprimant les sacs à emporter, en plus des pailles, des assiettes, et des couverts. 
  • En mars 2021, Sodexo intègre l’indice CAC40 ESG, nouvellement crée par Euronext pour répondre à la demande croissante du marché en faveur d'investissements durables. L’intégration dans cet indice est une reconnaissance des engagements et initiatives du Groupe pour une économie mondiale durable.

Perspectives 

Bien que très confiants quant à un retour rapide à la normale une fois les campagnes de vaccination largement déployées, la situation reste volatile à court terme, particulièrement en Europe avec de nouvelles vagues de la pandémie. Par conséquent, nous n’attendons pas d’amélioration trimestrielle majeure d’ici la fin de l’exercice en août.  

Le Groupe continuera de renégocier ses contrats afin de garantir le meilleur niveau de rentabilité possible, de mettre en œuvre ses mesures de restructuration et de recourir aux aides gouvernementales disponibles. 

Dans ce contexte : 

  • La croissance interne du 2nd semestre de l’exercice 2020-2021 est attendue entre + 10 et +15 %. 
  • Après les solides performances du 1er semestre, la maîtrise des coûts et le programme de restructuration devraient compenser la saisonnalité traditionnelle des marges entre le 1e et le 2nd semestre. Ainsi, la marge d’exploitation pour le second semestre de l’exercice 2020-2021 est attendue à environ 3,1 %, à taux constants. 
  • Après une performance exceptionnelle en termes de liquidités générées par les opérations au 1er semestre, l’objectif est d’atteindre un niveau de cash conversion pour l’exercice supérieur à 100 %. 

À plus long terme, en estimant que la pandémie sera terminée avant la fin de l’année calendaire 2021, le Groupe vise à retrouver une croissance soutenue et à augmenter rapidement la marge d’exploitation par rapport au niveau pré-Covid. 

Le Conseil d’Administration et le Comité Exécutif remercient sincèrement l’ensemble des collaborateurs qui collectivement ont contribué à l’amélioration de la performance financière de ce 1er semestre de l’exercice 2020-2021.
 


 

Télécharger la transcription de la vidéo

 


Conférence téléphonique

Sodexo tiendra aujourd’hui une conférence téléphonique (en anglais) à 9h00 (heure française), 8h00 (heure anglaise), afin de commenter le chiffre d’affaires du 1er semestre de l’exercice 2020-2021.

Pour se connecter,

  • depuis le Royaume-Uni, composer le +44 (0) 2071 928 338,  
  • depuis la France, composer le +33 (0) 1 70 70 07 81, 
  • depuis les Etats-Unis, composer le +1 646 741 3167, 
  • suivi du code 52 65 589.

 


Pour lire le communiqué dans son intégralité, téléchargez le PDF :

Le communiqué de presse et la présentation seront disponibles sur le site Internet du Groupe www.sodexo.com dans les rubriques « Dernières actualités » et « Finance - Résultats financiers ».


1 voir définitions APM.
Retour à la liste

Communiquez avec nous

Téléphone+1 (905) 632-8592

Une question?

Les demandes des média

Suivez-nous sur LinkedIn